Une société

Dr. Henry Evans | Coordinateur de transmission de savoirs

Il skie au Pôle Sud en costume de pingouin. Il a eu le coup de foudre sur les côtes norvégiennes. Pour Henry, comprendre et explorer la nature est une passion n’ayant d’égal que son amour du voyage.


Une vie dédiée à la connaissance de la nature

Passionné depuis l’enfance par la nature, le Dr Henry Evans s’est toujours intéressé à la biodiversité, cet univers étrange et merveilleux, tant au Royaume-Uni qu’ailleurs dans le monde. Ses premiers souvenirs de petit curieux de nature remontent à une journée de découverte d’un étang local, il est alors fasciné par la multitude de petites créatures qui remontent dans les épuisettes. Après des études à l’université de Plymouth, au Royaume-Uni, où il décroche un diplôme en biologie marine, Henry déménage au Danemark suivre un Master en changement climatique à l’université de Copenhague. Au cours de l’été 2022, il obtient un doctorat en éducation au développement durable et sensibilisation hors de l’école (par exemple, musées, centres scientifiques, zoos, aquariums).

Mais sa passion pour la nature ne se cantonne pas aux études : Henry adore voyager et veut l’expérimenter par lui-même. Peu de temps après avoir fini son premier cycle d’études universitaires, il s’embarque pour sa première expédition vers l’Antarctique, se lançant dans une randonnée à ski à deux de 225 km vers le pôle Sud géographique. Ce périple s’inscrit dans les célébrations du centenaire de l’explorateur britannique, le capitaine Robert Falcon Scott, et de sa course contre son concurrent norvégien Roald Amundsen pour atteindre le premier le pôle en 1911. En concertation avec le centre de recherche britannique sur l’Antarctique (British Antarctic Survey), Henry collecte des échantillons de neige sous la surface dans le cadre de travaux de recherche continus sur les effets du changement climatique dans la région. Mais son voyage ne se résume pas à la science et l’aventure ! Inspiré par la faune locale, Henry se déguise régulièrement en manchot, harnaché à deux traîneaux lourdement chargés.

Jusqu’à présent, son esprit d’aventurier l’a conduit dans 60 pays sur sept continents et il espère cocher quelques régions de plus lors de ses prochaines croisières avec Hurtigruten Expeditions. C’est en novembre 2014 qu’Henry a vécu sa première expérience de l’Express Côtier de Norvège à bord du MS Nordknapp, entre Trondheim à Svolvær. Lors de cette croisière, Henry est tombé amoureux de la côte norvégienne, et plus particulièrement des îles Lofoten. Ces îles paradisiaques ont depuis lors tenu une place spéciale dans son cœur puisque c’est le lieu qu’il a choisi pour faire sa demande en mariage quelques années plus tard.

"Travailler sur des projets de science et éducation dans les endroits les plus incroyables du monde aux côtés d’experts au sommet de leur art, et avoir en face de moi des passagers curieux qui viennent à bord soucieux d’apprendre et de trouver des sources d’inspiration. Et surtout, que la compagnie place le développement durable à l’avant et au centre de son travail, ce qui est particulièrement important puisque nous naviguons régulièrement vers certaines des régions les plus fragiles de la planète Terre."


Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre nouveau rôle?

Depuis sa première traversée sur le MS Nordkapp en 2014, Henry a suivi activement l’évolution et la croissance d’Hurtigruten, de la desserte de la côte norvégienne jusqu’à l’exploration des quatre coins de la planète. Près d’une décennie plus tard, Henry s’est vu offrir l’opportunité de rejoindre le programme Science et éducation pour Hurtigruten Expeditions. Il apporte sa formation et son expertise universitaires, qui traduisent la direction que nous voulons prendre et notre volonté de devenir l’opérateur de voyages le plus durable et inspirant.

Pendant l’été 2023, Henry a navigué à bord du MS Maud pour sa première croisière Hurtigruten Expedition. En étroite collaboration avec la Dr Emily Baxter, il gère l’expérience à bord pour nos passagers : conférences sur nos destinations, conversations en petits groupes et ateliers à visée de recherche pour le Centre scientifique et nos passionnants projets de science participative. Lors du tour de l’Islande, il a travaillé avec l’équipe d’expédition pour tester en amont le programme de science participative auprès des passagers, via divers projets. Quand il a constaté la passion et l’engouement pour la science et la compréhension du monde naturel qui animaient toutes les personnes à bord, Henry est devenu plus motivé que jamais à veiller à ce que nous continuions à proposer et à développer ce programme exceptionnel. Lors de son séjour sur le navire, il a également pu se régaler d’observations animalières extraordinaires. Il a notamment pu admirer un rorqual commun dans la mer du Nord et sept orques à proximité de la côte islandaise, ainsi que 45 espèces d’oiseaux identifiées à l’aide de la plateforme ornithologique collaborative, eBird.

Dans son rôle de Coordinateur de transmission de savoirs, Henry n’a de cesse de saisir toutes les occasions possibles pour faire connaître à nos passagers les experts et les ressources dont nous disposons à bord. Mais il n’a pas renoncé à arpenter le monde et espère retourner bientôt en Antarctique, où il pourra peut-être renfiler son costume de manchot.

Autres articles

q2 exp 2500x764 b2c landingpage 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Soyez les premiers informés de nos offres spéciales et nouveaux itinéraires et recevez des articles fascinants sur nos destinations.

Oui, je m’abonne